• Le bouilli du Sou, c'est est chose faite!

    Le bouilli du Sou, c'est est chose faite!
    Le bouilli du Sou, c'est est chose faite! Le bouilli du Sou, c'est est chose faite! Le bouilli du Sou, c'est est chose faite! Le bouilli du Sou, c'est est chose faite!

    Ils se sont activés comme des fourmis à faire en sorte que le fruit de leur investis­sement soit positif, et il l'a été pour leur plus grande satisfaction. 

    Le Sou des écoles a sonné l'heure de la soupe après la commémoration du 11 No­vembre, et cette soupe-là, pour les badauds, a un bon petit goût de "reviens-y". C' est le "bouilli" comme on l'appelle dans le coin, un pot-au-feu bien garni, fait avec amour par des parents d'élèves dynamiques et toujours prêts à rendre ser­vice. À emporter ou à dé­guster sur place, les clients ont apprécié ce plat d' automne à sa juste valeur, en craquant même à la sor­tie pour une part de gâteau ou une crêpe en faveur des conscrits. La foire Saint-Martin, autrefois très importante, n'a compté quant à elle que deux marchands ambu­lants, une petite déception pour certains, mais de cour­te durée dans tous les cas! 

    Le fromage et le saucisson sont toujours de la partie pour l'événement, et les clients sont venus se faire plaisir dès la fin de matinée. 

    Des gâteaux, des crêpes et des bonbons, c'était le menu du jour des conscrits, toujours remplis de bonne volonté lors de la mise en place d'animations. en craquant même à la sor­tie pour une part de gâteau ou une crêpe en faveur des conscrits. 

    Les hommes du Sou aux fourneaux sont de corvée de poireaux l Toujours fidèles au rendez-vous, ils se dissimulent souvent derrière les fumées épaisses dégagées par les gros chaudrons. 

    350 parts de "bouilli" ont été préparées par l'équipe du Sou des écoles. Cette action permettra le financement d'activités scolaires à venir. 

Encore plus d'articles...