• Un futur toit pour le cabanon de vignes

    Un futur toit pour le cabanon de vignes
    DL : 29 mars 2017

    Jean Claude Argoud, entre autre président de l'association Sauvegarde de la Chapelle St Joseph, est en extase devant ce petit cabanon de vignes, situé en contrebas de la Chapelle. Il en parle comme d'un trésor du patrimoine cessieutois. Pour certains, il ne s'agirait que d'un abri sans importance mais en y regardant de plus près, le tout petit édifice arbore une ingéniosité épatante.

    En effet, lorsque Jean Claude découvre ces trois murs sur le chemin des vignes, il a de suite l'envie de le réhabiliter afin de montrer aux marcheurs son utilité première, à savoir le stockage du matériel nécessaire à ceux qui, autrefois, cultivaient la vigne sur le coteau. À une chose près...

    « Ce cabanon-là a une particularité quasi unique en France, jusqu'à preuve du contraire. Il donne accès directement à l'eau, puisque son propriétaire n'avait rien trouvé de mieux, à l'époque, que de dévier la source, située en dessus, jusque dans un bassin de fortune aménagé au fond de la cabane ».

    Sur le mur du fond, le filet d'eau laisse derrière lui des traces de calcaire, il retombe dans le réservoir en pierre, permettant ainsi d'avoir de l'eau fraîche à souhait et à portée de main. « Cessieu compte une richesse patrimoniale dense, avec les deux chapelles, cette cabane, et la petite cascade plus loin, c’est une chance d'hériter des trésors de nos aïeuls. J'ai fait modifier la carte IGN des Vais du Dauphiné afin qu'elle fasse apparaître le chemin des Vignes èt ses vestiges », se réjouit Jean Claude.

    La prochaine étape des travaux consistera à poser un toit sur l'abri afin de lui permettre de rester sur pied encore longtemps.

    Le coteau de Cessieu dissimulait des vignes de grande qualité, et même si les cabanons étaient nombreux à l’époque, celui-ci étonne toujours du fait de sa fontaine intérieure.

     

Encore plus d'articles...