• Chapelle, raconte-nous ton histoire

    Chapelle, raconte-nous ton histoire
    Chapelle, raconte-nous ton histoireChapelle, raconte-nous ton histoireChapelle, raconte-nous ton histoireChapelle, raconte-nous ton histoireChapelle, raconte-nous ton histoireChapelle, raconte-nous ton histoire

    C'est un travail fantastique qu'ils ont fait là », entend-on dans l'assemblée. L’association de sauvegarde de la chapelle Saint-Joseph a convié tous les amoureux de cette bâtisse pour une inauguration.

    Et des amoureux, il y en avait en nombre, puisque la clairière comptait environ 350 âmes, venues découvrir la finalité de ce projet hu¬main lourd de sens.

    Il y a quelques années encore, la chapelle Saint-Joseph était en ruines, existant par l'unique présence de ses quatre murs, en partie détruits, eux aussi. Enfouie sous une végétation sauvage, libre de droit, la chapelle a pu compter sur le dévouement et la motivation d'une poignée de Cessieutois, fièrement attachés à leur patrimoine. Depuis, cette petite chapelle a fait du chemin, trônant à la cime du Bois de C essieu comme pour dire : « Je suis là, regardez-moi comme j'ai changé. »

    Pour sceller cette belle aventure, beaucoup ont fait le déplacement, notamment Joëlle Huillier, députée de l'Isère, Pascal Payen, ancien conseil départemental, Fabien Rajon, conseiller départemental, Christophe Brochard, maire de Cessieu, mais aussi Jean-Pierre Girard, 1er adjoint pour la ville de Bourgoin-Jalheu.

     Jean-Claude Argoud, président de l'association de sauvegarde, explique à travers Un discours plein d'émotion, les premiers pas de ce projet.

    « Ici, le bénévolat prend tout son sens. De longues heures de travail et le talent de chacun ont permis la réussite de cette entreprise. Aujourd'hui, nous devons prendre soin de ce patrimoine comme l'ont fait nos ancêtres, pour les générations suivantes. »

    La renaissance de cette chapelle n'a laissé personne indifférent, et tous ont déversé des éloges à foison sur l'implication de l'association mais aussi des artistes et arti-sans ayant participé à sa re¬mise en état.

    Le conseil départemental ainsi que la communauté de communes des Vallons de la Tour, se sont engagés à financer la mise en place d'une table d'orientation ainsi qu'une barrière de sé¬curité, pour permettre aux promeneurs de profiter pleinement du panorama visible de là-haut, comme le disent les habitants du Bois.

    Pour que l'événement soit aussi festif, l'association s'était entourée de la troupe locale des Country Dancers Forever et du regroupement des trompes de chasse de Porcieu-Amblagnieu.

    Comme les membres de l'association de sauvegarde de la chapelle ont de l'énergie à revendre, ils proposent, dimanche, dès 7 h 30, la tra-ditionnelle randonnée des deux chapelles avec deux parcours de 6 km et 12 km, sillonnant la campagne du Bois. Sur ces sentiers, les randonneurs pourront découvrir les richesses du village et déguster par ailleurs les diots de l'équipe organisatrice. Outre Saint-Joseph, le parcours, au départ du terrain Ganet, divague jusqu'à la chapelle Notre Dame-de- la-Salette, en passant par une cabane de vignes fraîchement rénovée par Jean- Claude et ses camarades. Une belle cascade s'offrira aux plus courageux en contrebas et en dehors du circuit officiel de la balade.

Encore plus d'articles...