• 43es Fêtes Boulistes de Cessieu

    43es Fêtes Boulistes de Cessieu
    43es Fêtes Boulistes de Cessieu43es Fêtes Boulistes de Cessieu43es Fêtes Boulistes de Cessieu43es Fêtes Boulistes de Cessieu43es Fêtes Boulistes de Cessieu43es Fêtes Boulistes de Cessieu

    TROIS QUESTIONS À ALAIN LANFRAY 

    • Alain, comment expliquez-vous le peu d'engouement des boulistes pour cette 43° édition de vos Fêtes boulistes ? 

    «C'est un peu difficile à cerner. Nous savons que nous sommes en concurrence avec Vals-les-Bains et Cluny; mais, ces dernières années aussi, et nous montions néanmoins à plus de 120 équipes. Cette année, il y a une petite concurrence supplémentaire qui me fait hérisser les poils. 'est le Souvenir . Lionel-Dalmaz, tout à l'honneur de Jean-François Gobertier; mais c'est un concours plus ou moins sauvage qui est organisé en même temps que des "Grand Prix" qui existent depuis très longtemps. Je ne dis pas que ça vient uniquement de ça car il nous manque quand même 40 équipes. Et puis, il y a sûrement 1 ras-le-bol des joueurs, avec une saison beaucoup trop longue.» 

     

    • Malgré tout, votre plateau est assez relevé. Satisfaisant ? 

    «Oui, de ce côté-là, c'est une belle satisfaction, il y a de belles équipes. Le niveau est assez élevé. Après, tout le monde dit que la compétition est bien organisée, on fait le maximum pour. Mais peut-être qu'il faut que nous nous remettions en question. On ne fait peut-être pas les choses comme il faut, ça serait bien que les joueurs nous le fassent savoir.» 

     

    • Les joueurs peuvent néanmoins compter sur une 44" édition en 2018 ? 

    «Je pense que oui, d'autant que nous sommes obligés d'annoncer nos concours un an à l'avance. Nous allons avoir une réunion mais, moi, je suis pour relancer ces fêtes boulistes. Après, s'il n'y a pas plus d'engouement nous changerons notre fusil d'épaule.» 


    DL : 21 août 2017

    Pas très heureux, Alain anfray, le président de la Boule de Cessieu hier matin à l'heure du premier lancer de but. Et pour cause : seulement 88 formations sur les 128 prévues étaient au rendez-vous du concours phare de la 43" édition. « C' est le plus petit nombre d'équipes engagées depuis la création de ces Fêtes bou­listes en 1974», constatait, amèr ment, le président Lanfray. 

    Un plateau loin d'être com­plet mais qui avait l'immense avantage d'accueillir quel­ques belles équipes évoluant au plus haut niveau national. Ainsi, le public massé dès les premières mènes autour du cadre d'honneur du Jardin de ville cessieutois pouvait apercevoir Xavier Chalamel (Rumilly) et son partenaire villibadois Sébastien Mour­gues, double tenant du titre. Bien entendu, ces deux-là étaient à surveiller comme le lait sur le feu. Et le Rhoda­nien Rivoire (Izeron) adver­saire du duo de cadors lors de la première, ne faisait qu'illusion. Les tenants ve­naient d'aligner une quinzième victoire consécutive sur les jeux cessieutois. 

    Si les choses débutaient dela meilleure des façons pour Challamel et Mourgues, l'entame aura été tout aussi bonne pour la grande majo­rité des pensionnaires des deux divisions nationales (Dl et D2). Quelques forma­tions voyaient néanmoins leur parcours dans le concours phare stoppé plus vite qu'espéré, à l'image de Roth (Les Avenières), Marnat (Lens-Lestang), Bordel (Fa­verges-de-la- Tour) ou enco­re Peyrard (Fontaine). res­tait encore une sacrée arma­da de beau monde et les oppositions promettaient le meilleur. Avec un plateau qui, par la force des choses, se resserrait très vite et, avant une partie de cadrage redoutée par beaucoup, de sérieux prétendants prenaient à contre cœur la route du deuxième concours. 

    Du coup, la compétition an­nexe accueillait des garçons tels les Aixois Fabien Rigol­lier et Frédéric Maugiron, ou encore Hervé Luttrin (Vey­rins-Thuellin). Comme pré­vu, le cadrage faisait quel­ques heureux - ceux qui l' évitaient - et pas moins de six malheureux qui tom­baient au pied des huitièmes de finale. L'entrée dans la dernière ligne droit de cette première journée s'armon­çait passionnante. 

    Elle le fut ... mais pas pour Gérard Guamier (Courte­nay), seul D3 et "petit pou­cet" des 8es, battu (13-3) par Denis Charvet (Château­Gaillard). Le "combat des chefs" pouvait alors com­mencer. Au terme d'une journée particulièrement bien remplie, et à une heure plutôt tardive, les quarts de finale délivraient leur ver­dict. Hesse (Saint-Maurice­de-Beynost), Rivaux (Vey­rins-Thuellin), Buisson (Vienne) et l'incontournable Chal1amel décrochaient leur billet pour le dernier carré de cet après-midi. 

     

    DL du 22 août 2017 :

    L'édition 2017 des Fêtes boulistes cessieutoises s'est offert un superbe final hier soir avec la victoire des Veyrinois Stéphane Rivaux et Valentin Berlioz. La question qui parcourait le carré d'honneur du Jardin de ville de Ces­sieu, hier en milieu d' après­ midi, était de savoir qui pourrait éventuellement fai­re tomber le duo double te­nant du titre, Xavier Challa­mel (Rumilly) et Sébastien Mourgues (Saint-Vulbas). Les deux compères, invain­cus sur les jeux cessieutois depuis le 16 août 2015 n'avaient visiblement aucu­n envie de mettre un terme à leur insolente domination. 

    Samedi, lors de la premiè­re journée, les parties se sui­vaient et se ressemblaient toutes, même le tour de ca­drage ne leur échappait pas. Du coup, la coalition rumilo­/villibadoise se présentait dans le dernier carré avec un avoir de 19 victoires con­sécutives. Du bon boulot et un régal pour le public, Avec un tirage au sort qui proposait aux tenants Lionel Hesse (Saint-Maurice-de­Beynost) associé au Nord­ Isérois Alexandre Giovanonne (Janneyrias), l'affaire était une fois encore sérieu­se et pas évidente. Un dé­part canon (5-0), une légère résistance des adversaires mais, au bout du compte, le refrain était toujours le mê­me : Challamel, le métronome aux points, et Mourgues l' artilleur passaient large­ment la ligne en tête. Du coup, le jeu numéro 5 du cadre d'honneur, habitué à accueillir la finale du 128, connaissait parfaitement ses premiers colocataires. Les seconds ne tardaient pas à les rejoindre. Les so­ciétaires de Veyrins- Thuel­lin, Stéphane Rivaux et Va­lentin Berlioz, arrachaient d' extrême justesse le bail. Opposés à Norbert Buisson (Vienne). ils construisaient leur succès grâce à un dé­part de fou (7-0). Puis, les mains devenaient plus lour­des, les Veyrinois perdaient de leur superbe et permet­taient aux Viennois de reve­nir dans la partie ... mais pas suffisamment (9-7). 

    Le jeu n°5 affichait alors complet et proposait une fi­nale inédite et pas dénuée d'intérêt. Accrochés dès 

     

    DL 23 août 2017

    Au total, 88 doublettes ont rempli les terrains de boules pour le challenge Camille Bel lors de la première journée des rencontres boulistes organi­sées au Jardin de Ville de Ces­sieu par l' ASC Boules. Comme le soulignent avec un brin de déception Colette et Alain Lanfray, « c'est 40 dou­blettes de moins que l'année dernière mais il faut malgré tout faire avec et accueillir les participants comme il se doit ». Côté terrains, les joueurs sont bel et bien présents, tirant et pointant pour spérer se hisser au top niveau. Les membres de l' ASC quant à eux se sont multipliés derrière les fourneaux ou à la buvette, une organisation sans faille pour une équipe rodée qui n'a pas lésiné pas ses efforts dans lamise en place de cet événement. Afin d'épauler l' association locale dans son animation, les 2 restaurants cessieutois ont mis au menu du jour un déjeuner bouliste, de quoi rassasier les partici­pants et leur redonner l'éner­gie nécessaire pour le Chal­lenge Jullien Ferrand se déroulant l'après-midi. 

     

    Résultats

    128 DOUBLES TD PROPAGANDE. 

    Principaux perdants de la 1ère partie: 

    Cheviet (Annecy), Rapoud (La Tour­ de Salvagny), Malandrino (Grenoble), Crollard (Le Pin), Prat (Aix-les-Bains), Pinatel (Vienne), AIIIoud (Saint-On­dras), Revol (Saint-Ondras), Thibau­dot (Château-Gaillard), Bordel (Faver­ges-de-Ia-Tour), Bonnebas (Vaulx-Mi­lieu), Roth (Les Avenières), Piccolo (Sermerieu), Choirai (La Tour-du­Pin), F. Girardon (Saint-Victor-de-Ces­sieu), Marnat (Lens-Lestang), Levet (Châtonnay), ... 

     

    Principaux perdants 2ème partie:

    Lut­trin (Veyrins-Thuellin), Daubignard (Le Pin), Maugiron (Aix-le ·Bains), Boulon (La Motte-Servolex) ,Revol (Le Pin), Cleyet-Merle (Saint Ondras), Rigollier (Aix-les-Bains), Degoulange (AB Côtoise), Weiss (Vienne), ... 

     

    Perdants du cadrage:

    Vial (Eclose), Breas (Lac Saint-James), Frécenon (Saint-Vulbas), Bathias (Ruy-Mont­ceau), Bonnet (Eclose), N. Rigollier (AB Côtoise). 

     

    8ème de finale:

    Hesse bat Herbin Con­tamin (Cessieu) 13-0, Lanfray bat Tite (Genève) 13-1, Challamel bat Grail (Lyon Sport Métropole) 13-1, Charvet bat Guamier (Courtenay) 13-3, Brou­ze bat Chenavier (Veyrins-Th~lIin) 13-6, Viola bat Micoud (St Geoire en­ Valdaine) 13-4   Rivaux bat  Guillaud (Champagne St-Désirat) 13-5, Buis­son bat Vial (Courtenay) 13-7. 

     

    Quarts de finale:

    Hesse (Saint-Mau­rice-de-Beynost) bat Charvet (Châ­teau-Gaillard) 13-8, Challamel (Ru­milly) bat Viola (CRO Lyon) 13-1, Rivaux (Veyrins-Thuellin) bat Lanfray (Faverges-de-la-Tour) 13-4, Buisson (Vienne) bat Brouze (Le Puy-en-Ve­lay) 13-11. 

     

    128 DOUBLES TD

    Demi-finales:

    Challamel bat Hesse (Saint-Maurice-de-Beynost) 13-4, Rivaux bat N. Buisson (Vienne) 9-7.

    Finale:

    Rivaux, Berlioz (Veryins­ Thuellin) bat Challamel, Mourgues (Rumilly, Saint-~ulbas) 13-8. 

     

    64 DOUBLES TD

    Demi-finales:

    Thollon bat Vincent (Saint-Victor-de-Cessieu) 13-9, Rapoud bat Weiss (Vienne) 13-8. 

    Finale:

    Alain, Dorian, et Jordan Rapoud (La Tour-de-Salvagny, Saint-Martin-en­Haut, Saint-Vulbas) bat Thollon, S. et E. Barazzutti (Apprieu, Saint-Didier-de­ la-Tour, AB Côtoise) 13-9. 

     

    DL 27 août 2017 :

    Journées boulistes: et les vainqueurs sont...

    Les journées boulistes se sont achevées au jardin de ville de Cessieu. Le concours 128 doubles a vu se hisser, sur le haut du podium, l'équipe RivauxIBeriioz qui détrône la doublette ChaliamellMourgues. Quant aux 64 doubles, c'est l'équipe Rapoux, père et fils, qui l'emporte sur Thollon/Barazutti. La deuxième journée bouliste avait pour programme la mise en place des concours 320, 3e division et 41 division, et de leur complémentaire. Les membres de l'ASe Boules ont mis du cœur à l'ouvrage pour que l'événement soit une réussite, ils étaient soutenus par la municipalité et les commerçants du village. 

     

    Des photos de l'ASC Boules.

    https://goo.gl/photos/1M9owgMYVV94WmPE6

Encore plus d'articles...