• 42es FÊTES BOULISTES DE CESSIEU

    42es FÊTES BOULISTES DE CESSIEU
    42es FÊTES BOULISTES DE CESSIEU42es FÊTES BOULISTES DE CESSIEU42es FÊTES BOULISTES DE CESSIEU42es FÊTES BOULISTES DE CESSIEU42es FÊTES BOULISTES DE CESSIEU42es FÊTES BOULISTES DE CESSIEU
    128 Doubles toutes divisions

     

     

    Les outsiders bousculent la hiérarchie

     

     

    La première journée de ces Fêtes boulistes, disputée dans le Jardin de ville cessieutois sous un soleil retrouvé, n’a pas fait que des heureux.

    Un moindre mal ! Avec 116 équipes présentes hier matin à l'heure du premier lancer de but du 128 doubles toutes divisions, la compétition phare des 42es Fêtes boulistes cessieutoises, du côté d'Alain Lanfray, le président de l'AS Cessieu, le sourire était plutôt de rigueur.

    Et pour cause, avec un plateau loin d'être complet une dizaine de jours avant l’ouverture de cette édition 2016, il y avait vraiment de bonnes raisons d'être inquiet. Quoi qu'il en soit, tout s'annonçait pour le mieux, les deux arbitres désignés pour cette compétition pouvaient sans aucune pression lancer les "hostilités".

    Et le moins que l'on puisse dire, c’est que l'on entrait très vite dans le vif du sujet avec d'emblée deux grosses oppositions. Les tenants du titre, Xavier Challamel (Ru- milly) et Sébastien Mour- gues (Saint-Vulbas), se voyaient proposer le Lyon¬ 

    nais de la CRO, Richard Viola, alors que le duo Gé-rard Gondrand (AB Côtoise) et Sébastien Belay (Saint- Vulbas) écopaient de Lau-rent Béraud, autre Vilbba- dois.

    « Pas facile de se mettre rapidement dans le coup. Il a fallu vraiment batailler pour s'en sortir », expliquait Sébastien Belay, recordman du monde du tir de préci-sion.

    Du côté de Challamel et Mourgues, l'entrée dans le premier round n'a guère plus été évidente ; mais les champions 2015 poursuivaient l'aventure. Si Viola et Béraud prenaient la direction du deuxième concours, un 64 doubles TD lui aussi classé propagande, ils emmenaient dans leur sillage des garçons qui, à coup sûr, s'étaient fixé un tout autre objectif.

    Avec deux parties au programme de la matinée et trois au menu de l’après-midi, soit quelque dix heures de va-et-vient sur les jeux promis à ceux qui ne lâcheraient rien, cette première journée promettait d'être longue. Si quelques sérieux prétendants se sont pris les pieds dans le tapis lors des deux étapes suivantes, à l'image de Chenavier (Veyrins-Thuellin) ou encore du Francilien Breas, les 8es de finale offraient encore de belles oppositions.

    La grosse sensation de ces huitièmes arrivait avec l'élimination de la paire Gondrand, Belay. Jamais dans le coup dans cette partie, les demi-finalistes 2015 se voyaient copieusement dominer par Cyril Herbin Contamin, un moins de 18 ans de Fontaine associé pour l'occasion à Sébastien Gomot (Optevoz).

    Ces deux-là rejoignaient les tenants du titre au stade des quarts de finale, qui débutaient fort tard et sous les lampions.

     

     

    Challamel double la mise 

     

     

    Dimanche en début de soirée, le duo Xavier Challamel et Sébastien Mourgues a conservé son titre en dominant en finale Cyril Herbin Contamin associé ' à Sébastien Gomot.

    C'est un dernier carré plutôt alléchant qui ouvrait hier en milieu d'après-midi l'avant-dernier round de la 42e édition des Fêtes boulistes cessieu toises. On y retrouvait presque logiquement les tenants du titre, Xavier Challamel (Rumilly) associé à Sébastien Mourgues (Saint- Vulbas) qui venaient d’enchaîner en deux éditions pas moins de douze parties sans le moindre faux pas sur les jeux du Jardin de ville, et face à eux, trois véritables duos d'outsiders pas vraiment à ce stade de la compétition par hasard. Alors qui de Cyril Herbin Contamin (Fontaine), de Fabien Rigollier (La Tour-du-Pin) ou de Maxime Tite (Villefranche-sur-Saône) pouvaient priver la coalition rumilo-villibadoise d'un doublé ? Pas évident mais en tout en cas, le tirage au sort désignait Fabien Rigollier associé à Philippe Rojon (AB Côtoise) pour une première approche.

    De l'autre côté, c'est la paire Cyril Herbin Conta¬min et Sébastien Gomot (Optevoz) qui se mesurait à Maxime Tite et Alain Niel (Saint-Ondras). Deux demi- finales plus ou moins équili-brées mais qui promettaient beaucou

    Contraint à trois annulations dès l’entame, le duo Rigollier - Rojon se rendait compte très rapidement que l'affaire n'aurait rien d'une promenade de santé.

    Reste que cette domination totalement stérile rendait les tenants quelque peu nerveux. Du coup, Rojon re¬trouvait ses sensations aux points alors que Rigollier gardait le cap au tir. Résultat, après lh30 de jeu Rigollier prenait le maillot 9-8 puis dans la foulée s'offrait trois boules de match mais n'augmentait son capital que d'une unité (10-8). Une aubaine pour Challamel et Mourgues qui s'imposaient dans la mène suivante. Pour le jeune Cyril Herbin Contamin, les choses étaient également serrées mais l'issue tout à fait favorable. En tête tout au long de sa demi- finale, Herbin Contamin et Gomot ne lâchaient rien et rejoingnaient Challamel dans l'ultime partie.

    Face à des tenants touchés mais pas coulés, Cyril Herbin Contamin et Sébastien Gomot n’avaient alors absolument rien à perdre. Ils prenaient cette finale par le bon bout pour mener 3-0. Puis quelques petits gravillons venaient perturber leur marche en avant. Du coup, Challamel reprenait les choses en mains et s'envolait  au tableau d'affichage (10-4). Les trois annulations d'Herbin Contamin ne suffisaient pas pour empêcher les tenants de doubler la mise.

    Raymond NAWROT

     

    RÉSULTATS

    128 doubles TD.

    Quarts de finale : Rigollier bat Gonon (Crossey) 13-6, Tite bat Grail (Lyon Sport Métropole) 13-5, Herbin Contamin bat Micoud (CRO Lyon) 13¬11, Challamel bat Frecenon (Saint- Vulbas) 13-10.

    Demi-finales : Herbin Contamin bat Tite, Niel (Villefranche-sur Saône, Saint-Ondras) 13-10, Challamel bat Rigollier, Rojon (La Tour-du-Pin, AB Côtoise) 11-10.

    Finale : Xavier Challamel, Sébastien Mourgues (Rumilly, Saint-Vulbas) battent Cyril Herbin Contamin, Sébastien Gomot (Fontaine, Optevoz) 13-4.

     

    TROIS . QUESTIONS A...

    Alain Lanfray

    Président de l’AS Cessieu boules

     

    « Il faut s’inquiéter... »

    •  Les grandes compétitions boulistes ont de plus en plus de mal à remplir leur plateau. Comment l’expliquez-vous ?

    «Je pense que la concurrence est de plus en plus nombreuse. Par exemple, ce week-end, il y a trois grosses compétitions avec le TD (toutes divisions) de Vals-les-Bains et celui de Cluny. Et puis, il y a toujours cette baisse des licences.»

    • Alors à votre avis, y a-t-il danger pour les compétitions estivales ?

    «C’est déjà une certitude puisque des compétitions comme celle de La Côte-Saint-André ou encore de Gap ont déjà baissé le nombre d’équipes dans certains de leurs concours. Oui, je pense qu’il faut s’inquiéter. La semaine prochaine par exemple, avec les championnats de France simples ët la compétition de Panissière, les organisateurs des 128 simples de Vaulx-Milieu et de Doissin sont en galère et savent qu’ils seront loin de faire le plein.»

    • Les Fêtes boulistes de Cessieu sont-elles menacées ?

    «Oui, comme toutes les autres. On a la chance d’avoir un joli cadre, les joueurs et notamment les équipes qui entrent dans le dernier carré sont toujours satisfaits. Mais nous ne sommes pas pour autant garantis de les revoir la saison d’après pour les raisons que j’ai évoquées. Maintenant, pour la 43e édition, celle de 2017, je pense que nous devrions être à peu près dans la même configuration que cette année. Il faudra néanmoins s’y prendre dès le mois de mars et faire tous les concours afin de récupérer des séries.»

    Recueilli par R.N.

     

     

    Boulisme : plus qu'une passion

     

     

    La boule, c'est leur passion et ils font encore une fois prouvé en répondant à l'invitation de l'ASC Boules. Les boulistes étaient très nombreux, venus des quatre coins de la France pour attendre de pied ferme leurs adversaires respectifs. « Notre société est l'une des plus petite du territoire, nous avons près d'une vingtaine de membres, dont certains sont âgés mais ça ne nous empêche pas de faire un carton chaque année avec cette manifestation », explique Colette Lanfray. Et des cartons, il y en a eu, puisque l'association de Cessieu organise cette rencontre depuis 42 ans, étalée sur deux jours. Les quatre challenges mis en place ont permis de jolis échanges sportifs.

     

     

    Les gagnants des challenges.

     

    Camille Bel :  doubiette Chalamel.

    Jullien Ferrand :  doubiette Lanfray/Fréchet.

    Trolliet :  doubiette Clavel.

    Charmettan :  doubiette Dezempte.

    Maria Charmettan va lancer le but du challenge de son mari Jean-Pierre.

    32 D, 4e:  Dezempte gagne Acena, l'équipe Clavel bat celle de Duchene.

Encore plus d'articles...