• la présidente passe la main, mais...

    Suzanne Laubin n'avait ja­mais pensé alors enfant, à jouer au basket-ball. Et, pour­tant, le d stin lui a mis dans les pattes la passion du ballon orange, un loisir qu'elle n'a jamais quitté depuis 1972. 

    À 71 ans, elle comptabilise 26 années de présidence du club de basket local, un béné­volat de chaque instant qui lui a permis de voir évoluer au sein du collectif plus de 1 000 joueurs. Mais, voilà, tout a une fin et si son enga­gement auprès du club est toujours bien présent, Suzan­ne a décidé, il y a quelques mois, de tirer sa révérence. Du moins sa casquette de présidente. Derrière elle, de nombreux souvenirs sportifs perdurent, des matchs, de belles rencontres, mais aussi la satisfaction d'avoir vu évo­luer de grandes basketteuses comme Marylie Limousin, ex-joueuse de l'équipe de France. 

    Au début, le club de basket de Cessieu n'était qu'une section créée par l' association sportive de football. « Je me souviens que le basket avait organisé une tombola, le bé­néfice de cette action nous a lancés vers l'indépendance financière, parce qu'aupara­vant, nous n'étions qu'un pe­tit groupe géré par le foot. » 

    De fil en aiguille, la sportive s'investit dans le club, pres­que par hasard, accompa­gnant par la même occasion trois de ses enfants dans cette aventure. « Avant, je ne con­naissais pas le basket, il y avait de la gym mais rien d'autre. Je n'avais jamais fait de sport, à part du vélo. » 

    Néanmoins,lorsque Suzanne accepte sa mission de prési­dente, c'est un engagement entier et rigoureux qu'elle of­fre au club. . 

    Fan de scrabble, la septua­génaire a souhaité garder malgré tout un pied dans ce club. Et c'est auprès des plus petits qu'elle offrira doréna­vant son temps lors des cours de baby-basket. 

Encore plus d'articles...