• 60 coussins pour lutter contre le cancers du sein

    60 coussins pour lutter contre le cancers du sein
    DL : 2 mars 2019

    170 grammes de ouate 100 % coton, un mor­ceau de tissu, et en un tour de machine à coudre, le coussin prend forme. Voilà un mode d'emploi qui a tenu en haleine les petites mains agiles du club de couture de Cessieu. Colette Lanfray, responsable de l'activité, re­vient sur ce projet solidaire à taille humaine. « Dans le ca­dre d'Octobre Rose, la Mai­son de la couture à Grenoble a lancé une opération de confection de coussins pour aider les femmes atteintes d'un cancer du sein à soula­ger leurs maux. Nous nous sommes donc lancées dans la création d'une soixantai­ne de pièces, toutes identi­ques, sur deux ateliers au to­tal». L'idée de ce projet a donc séduit la vingtaine
    d'adhérentes, couturières débutantes ou confirmées, qui se sont attelées à la tâche en un clin d'œil. Restait pour les manuelles à trouver la structure qui se chargerait ensuite d'offrir leurs cous­sins aux femmes concernées.
    «Nous avons contacté le centre Léon-Bérard à Lyon, mais là-bas personne n'était disponible pour venir récu­pérer les coussins, il fallait les acheminer par taxi, c'est un échange qui ne nous con­venait pas. Une des adhéren­
    tes nous a ensuite parlé de l'association Réseau Pa­pillon, alors nous les avons choisi comme partenaire ».

    LA PHRASE

    « Nous allons donner les coussins offerts par le' club à des femmes qui les utiliseront pour reposer leur poitrine fragile, c'est énorme ce que cela apporte en soulagement au quotidien »,



    Pour plus de renseignements sur l'association "Un atelier à Cessieu section couture "contacter Colette Lanfray au 06 86 59 22 67. Et pour Ré­seau Papillon, Karent Betts au 06 09 81 50 01. 



    Réseau Papillon en partenaire.

    Basé à Saint-Clair-dé-la­ Tour, Réseau Papillon rassemble une trentaine de membres, avec 20 bé­névoles et dix bénéficiai­res. Présidée par Karen Betts, l'association a pour objectif de proposer des journées bien-être pour les femmes et les hommes atteints d'un cancer. Cha­que année, six temps forts sont programmés. Ils per­mettent aux participants de reprendre confiance en eux mais surtout de ne pas perdre de vue qu'avant d'être malades, ils sont avant tout des personnes à part entière. « C'est un projet très posi­tif. Nous accueillons les bénéficiaires sur une journée en leur propo­sant quatre ateliers, avec l'idée de relancer le mo­teur avec du positif », ex­plique Karen. Enlever les étiquettes, échanger sur la maladie, remettre l'hu­main à sa place de choix : depuis un an, cette toute jeune association brise les tabous. 

    https://reseau-papillon.weebly.com/

    https://www.facebook.com/Reseau-Papillon-117104628976300/

Encore plus d'articles...