• Top départ pour la voie

    Top départ pour la voie
    DL : 21 mai 2017

    Les différents acteurs du chantier "voie modes doux" se sont réunis récemment en salie du conseil, afin d'établir l'organisation des travaux à venir.

    En effet, lors de l'élaboration du schéma directeur des voies de déplacement "modes doux", la communauté de communes des Vais du Dauphiné a inscrit une liaison classée prioritaire entre Cessieu et Saint-Didier-de-la-Tour, le long de la RD 1 006. D'ores et déjà, une section de 2 km a été réalisée entre La Tour Est et Saint-Didier. La commune de Cessieu a, quant à elle, initié une tranche de travaux allant du carrefour de la Madeleine au rond-point de Pevrin. Ces travaux d'envergure débuteront dans quelques jours. Longue de 1 400 mètres, avec une largeur moyenne de trois mètres, cette voie permettra les déplacements piétons, cyclistes, personnes à mobilité réduite. Surtout, elle sécurisera le cheminement des enfants se rendant aux arrêts des bus scolaires.

    Côté finances, le projet a pu compter sur l'investissement du conseil départemental, de la Région, des Vais du Dauphiné et de la commune. Amis cyclistes, soyez patients, les travaux devraient laisser place à une piste flambant neuve fin août.

    La circulation sera alternée au droit du chantier et régulée par des feux tricolores.

    Pour établir au mieux ce chantier, André Annequin et Frédéric Lelong, adjoints, se sont entourés de fidèles partenaires. Un travail main dans la main, pour partir du bon pied. Les travaux consisteront en le curage du fossé actuel, permettant ainsi la pose d’un drain et de graviers, pour accueillir une piste en enrobé.

     

    DL : 9 juin 2017

    Bientôt la voie royale des piétons et cyclistes.

    Les travaux pour la construction de la voie "mode doux" (piéton, vélo, roller, poussette, fauteuil roulant ... j sont bien partis. Dernièrement, pelleteuses et ouvriers étaient au travail et l'heure était à la mise en place d'enrochements, permettant par la suite la pose d'un drain sur la longueur de la piste. La prochaine étape consistera à remblayer pour accueillir un enrobé flambant neuf. 

     

    DL : 16 juin 2017

    la voie "modes doux" se dessine 

    Pour protéger les usagers de la route, une glissière en béton, surmontée d'une lice en bois, viendra terminer la voie.

    Les amateurs de déplace­ ments écoresponsables peuvent se réjouir: la voie pour les modes doux, qui re­liera bientôt le quartier de Pé­vrin au carrefour de la Made­leine, est bien entamée. Mais si le chantier est une affaire de plusieurs semaines, l'idée est au cœur du programme de la munidpalité depuis le début de son mandat. Cette solution de 1 300 mètres de long et de 2,50 mètres de large, sera opérationnelle fin juillet, dé­but août normalement. 

    Il Y a quelques années, les riverains et les élus réfléchis­saient déjà aux différentes al­ternatives possibles pour sécuriser la circulation des pié­tons et cyclistes sur cette portion de route très passan­te. 

    « Chaque jour, plus de 15 000 véhicules empruntent la route départementale de Cessieu, sans compter l'urbanisation qui s'est fortement développée depuis quelques années sur les quartiers lon­geant cet axe»expliquent Christophe Brochard et An­dré Annequin, respective­ment maire et adjoint du villa­ge. 

    Si la voie pour les modes doux a l'avantage d'optimiser la sécurité de ses emprun­teurs, elle a aussi un attrait communautaire puisqu'elle permettra de nombreuses ba­lades, en permettant égale­ment à certains automobilis­tes de troquer leur voiture contre un vélo ou une trotti­nette, une méthode radicale pour mettre à certains le pied àl'étrier. 

    Pour financer ce projet d'en­vergure, toujours axé vers une démarche environne­mentale forte (la ville de Cessieu est engagée depuis quel­ques années dans le dispositif zérophyto),la commune s'est entourée de partenaires (con­seil régional, départemental, subvention de l'État via l'ex­communauté de communes des Vallons de la Tour et fonds communaux). 

    Ce sont autant d'envelop­pes qui ont permis la mise en œuvre de ces travaux. Ils s' élèvent à 480 000 euros. Sur le chantier, les ouvriers s'activent pour que la voie soit livrée dans les délais. 

Encore plus d'articles...